Revue ACCUEIL 196 - Octobre 2020

Devenir parent par adoption ou souhaiter le devenir, c’est se poser d’emblée la question de la disponibilité parentale. Le sujet est abordé dès la procédure d’agrément et pendant tout le cheminement vers l’enfant : un enfant qui aura un vécu, une histoire plus ou moins complexe, des besoins spécifiques, qui aura besoin de temps pour se sécuriser, découvrir sa nouvelle vie et créer de nouveaux liens. Comment se projeter quand on est postulant ? Comment les parents s’organisent-ils à l’arrivée de l’enfant et au long cours ? Comment vivent-ils cette nécessaire disponibilité ? 

Sommaire et possibilité de commander pour les non-abonnés : https://www.adoptionefa.org/boutique/accueil-n-196-octobre-2020-la-disponibilite-parentale/

Présentation Presentation accueil 196Presentation accueil 196 (343.14 Ko)

196 visu 1030x1030

MAJ du 20/10/2020 Permanences novembre 2020

Appel à témoignage Revue Accueil n°197

ILS SE SONT OCCUPÉS DE NOS ENFANTS AVANT L’ADOPTION

Vos contributions sont les bienvenues, avant le 12 octobre 2020 à frederique.lefloch@adoptionefa.org (Tous les témoignages seront anonymes, sauf indication contraire de votre part. Merci de préciser si vous avez déjà modifié les noms, prénoms et tout autre renseignement identifiant (pays, ville, dates trop précises).

Tout enfant a été « pris dans des bras », avant de devenir notre enfant. En France, il a pu naître sous le secret et avoir été confié très vite en adoption, il a pu grandir dans une famille d’accueil, dans plusieurs familles d’accueil, dans un foyer… Né à l’étranger, il a pu vivre quelques mois, quelques années, en famille d’accueil, dans une institution, ou encore à l’hôpital. Nés en France ou à l’étranger, les enfants adoptés ont pu, également, grandir un temps dans leur famille biologique (la mère, le père ou les deux, un oncle, une tante, un grand-parent…).

Qui s’est occupé d’eux avant nous, comment s’est-on occupé d’eux avant nous, et avec quelles conséquences sur leur développement, leur santé, et par la suite, leur rapport avec leurs parents adoptifs – et plus généralement leur rapport aux autres ? Quelles conséquences pour nous-mêmes, parents par adoption, et pour notre relation avec nos enfants ?

Le prochain numéro d’Accueil va explorer cet « avant », sous l’angle des premiers « donneurs de soin » (ou de non-soin, ou de mauvais soin), et nous serions heureux de recevoir vos témoignages sur ce sujet.

Quelques questions pour vous guider dans vos réflexions et retours IciIci (222.19 Ko)

Solidarite

 

MAJ du 11/10 Equithérapie pour les enfants

EFA 44 propose une nouvelle activité à destination des enfants de 5 à 12 ans : l'équithérapie. La première session ( octobre-janvier) est complète. Infos à suivre pour une deuxième session.

Quand ? Engagement pour 4 séances : 18 octobre, 8 novembre, 22 novembre, 6 décembre.

Où : Centre équestre Beauséjour à 44120 Vertou.

Prix : 20 euros/séance et être adhérent à EFA.

Caroline Le Nair, psychologue et équithérapeute, animera ces séances :

"Les séances de médiation que je propose entrent dans le domaine de l'aide et du soin facilité par le cheval et visent à promouvoir et améliorer le bien-être. Mon éthique repose sur la bienveillance, l'accueil de la parole et le non jugement. Les objectifs visés par cette médiation peuvent être multiples et se décliner tant au niveau individuel qu'à l'échelle du groupe. Au travers de jeux, d'échanges, de temps de pansage, nous pouvons travailler autour de la confiance en soi, l'estime de soi, la relation à soi et à l'autre, et de tout questionnement surgissant dans l'instant présent. Chacun peut venir y explorer son vécu avec l'aide et le soutien du thérapeute et du cheval. La dimension de groupe permet d'inclure une dynamique particulière aux séances par l'échange entre chaque participant."

Cette activité est ouverte à tous les enfants de nos adhérents, y compris ceux qui ne sont pas arrivés par adoption.

Renseignements complémentaires et inscription efa44contact@gmail.com

Date de dernière mise à jour : 20/10/2020